…Quelques infos…

  • Auteur : Kim Stanley Robinson
  • Intensité du plaisir :
  • Lu : mars 2020

Notre voyage depuis la Terre a commencé il y a des générations. À présent, nous nous approchons de notre destination : Aurora.

Brillamment conçu et merveilleusement écrit, un roman majeur d’une des voix les plus puissantes de la science-fiction moderne. Aurora raconte l’histoire incroyable de notre premier voyage au-delà du système solaire, pour trouver un nouveau foyer.

… Ce que j’en pense…

logo archives - Aurora

Mon premier KSR ! Enfin ! Aurora est surprenant sur bien des points, l’aspect Hard SF est omniprésent, il pourrait même paraître rédhibitoire pour certains lecteurs. Le style de l’auteur est un peu austère mais efficace, sans fioriture, les personnages sont parfois survolés et sans beaucoup de relief, ce qui est un peu frustrant vu le potentiel. Néanmoins le propos est tellement riche que l’intérêt est ailleurs. Le périple de ces humains qui n’ont connu que la vie confinée a bord du vaisseau est ponctué d’ennuis en tout genre. Les ingénieurs du bord sont confrontés à des casse-tête sans fin, les pannes, avaries, et autres bugs monopolisant de plus en plus leur énergie. On comprend vite que ce miracle de technologie où plusieurs biotopes ont été reconstitués, devient ce qui se rapproche le plus d’une coquille de noix. La tension monte progressivement, Aurora est en vue. Le but ultime de ce périple où plusieurs générations de voyageurs ont vu le jour sera-t-il atteint malgré les déconvenues du voyage ? Aurora est-il vraiment la planète idéale à l’implantation d’une colonie ?

L’auteur a choisi de prendre un virage inattendu et pas le plus optimiste. Tout ce qui peut mal se passer dans un tel environnement se passe mal. Rien n’est simple, rien n’est acquis, et tout est toujours remis en question. L’auteur a imaginé de manière réaliste et crédible tout ce qui pourrait mal tourner dans une telle situation. Tous les aspects d’un voyage spatial au long court sont envisagés. Les problèmes mécaniques, physiques, biologiques, psychologiques, sociaux, médicaux, tout y passe et rend le tout très réaliste, concret. Chaque aspect est développé, expliqué, de manière détaillée et documentée. Tout cela au détriment du traitement des personnages, certes, mais j’ai été fascinée par ce côté quasi-exhaustif que pour ma part je n’ai pas encore rencontré ailleurs en SF.